Primary tabs

BRACK N. - L’Union européenne en panne ? Crise, euroscepticisme, partis politiques, populisme, politisation (30h)

Professeure Nathalie BRACK

Aujourd’hui, l’euroscepticisme est une composante stable de la politique européenne et ce, alors que l’intégration semble dépourvue de cap. L’actualité récente, le Brexit mais également la gestion de la crise migratoire, les débats sur la démocratie dans certains Etats ainsi que les élections européennes de 2019, montrent toute l’importance d’une analyse de l’euroscepticisme et des oppositions à l’UE pour comprendre la politique européenne. En effet, comme l’a noté Yves Mény (2012), quand bien même leurs messages paraissent excessifs, contradictoires ou déplaisants, il importe d’étudier les oppositions à l’Europe et les acteurs qui les portent, en particulier en période de crise. Ces résistances reflètent une partie du malaise croissant suscité par la mise en place d’une source d’autorité à l’échelon supranational et leur étude permet non seulement de mieux comprendre la politique européenne mais aussi de réfléchir à l’impact de l’euroscepticisme sur l’intégration.

Ce séminaire donnera l’opportunité de réfléchir aux enjeux liés aux crises de l’intégration, aux résistances suscitées par l’UE et ses politiques (économiques, sociales, environnementales, etc.) ainsi qu’à l’interaction entre crise et euroscepticisme. Les mémoires développés dans le cadre du séminaire peuvent porter sur une politique particulière, une réforme, un événement ou une crise spécifique, une institution, l’interaction entre institutions ou encore un type d'acteur. Il est conseillé de privilégier une approche empirique, afin de permettre à la fois de nourrir les connaissances sur le sujet choisi et de permettre une réflexion sur la nature de la construction européenne et plus généralement, sur la politique européenne au sens large.