Covid-19

  • Comment les cours au Collège d’Europe seront-ils organisés ? Dans des salles de cours ou en ligne?
    Les cours seront enseignés dans des salles de cours (groupes de dimension limitée) tout en maintenant une distance nécessaire entre chaque étudiant, et en portant systématiquement un masque fourni par le Collège. Dans certains cas, dans l’hypothèse où le professeur ne serait pas en mesure de se déplacer à Bruges, les cours seraient enseignés à distance.

  • En quoi consiste la procédure d’enseignement en plus petits groupes?
    Dans de tels cas, une rotation sera organisée de façon à ce que la présence des étudiants soit alternée. La partie des étudiants n’étant pas présente dans la salle de cours suivra le cours en ligne depuis leur résidence.
  • Que va-t-il advenir des événements et autres séminaires ou conférences généralement organisés par le Collège durant l’année académique? De quelle façon seront-ils organisés?
    Ces événements seront maintenus avec les nécessaires mesures de distanciation entre les conférenciers/panels de discussions et l’assistance.
  • Au cas où les circonstances ne permettent pas la présence physique des étudiants, les étudiants sont-ils supposés suivre les cours en ligne depuis leur pays ?
    Oui, en effet, des étudiants de plusieurs nationalités pourraient être empêchés d’être à Bruges en temps utile du fait des restrictions liées aux déplacements internationaux. Le Collège d’Europe prendra toutes les dispositions nécessaires afin de permettre à ces étudiants de participer en ligne aux cours jusqu’à ce que ces restrictions soient levées et que ces étudiants puissent rejoindre Bruges.
    Le Collège d’Europe utilise le système WeBex qui a déjà été expérimenté avec un réel succès depuis la mi-mars (jusqu’à la fin du second semestre de l’année académique, fin avril).
  • Dans de tels cas, qu’adviendra-t-il des frais d’inscription et comment seront-ils calculés? 
    Les frais d’inscription académiques en tant que tels ne seront pas affectés par cette approche académique/technique (parce que les cours seront maintenus et enseignés à distance par les titulaires). Par contre logiquement, une réduction proportionnelle des coûts de logement et de nourriture serait considérée.
  • Au cas où du fait de la Covid-19 il ne serait pas possible de fournir une preuve de la connaissance du français ou de l’anglais tel que demandé, une déclaration d’un professeur de langue indiquant le niveau de français ou d’anglais serait-elle suffisante ?
    Oui en effet, le CoE adoptera une certaine flexibilité en acceptant cette certification de la part du professeur de langue.