Jeu de simulation : réponse de l'UE aux menaces contre la sécurité internationale

Cours obligatoire (Alejandro RIBO LABASTIDA et Quentin WEILER)

Le jeu de simulation plonge les étudiants du Master en Relations internationales et études diplomatiques de l’Union européenne dans un exercice intensif qui explore les façons dont l'Union européenne pourrait réagir face à des menaces contre la stabilité dans son voisinage étendu. Les étudiants sont invités à répondre à un scénario de crise complexe et réaliste (par exemple, Haut-Karabakh en 2013, Libye en 2014, Nigeria en 2015) en jouant le rôle des 28 États membres de l’UE, ainsi que des institutions de l'UE impliquées dans la politique étrangère et dans la gestion de crise: le Haut Représentant, le Service européen pour l’action extérieure, la Commission européenne et le Service juridique du Conseil. Alors que la crise évolue, le Comité Politique et de Sécurité (COPS) doit négocier un document sur les options préparées par les institutions de l'UE pour examiner la réponse appropriée de l'UE à la crise. Par la suite, le COPS doit s’accorder sur un projet de conclusions du Conseil et un projet de décision, également préparé par les institutions de l'UE. Enfin, le Conseil des affaires étrangères se réunit pour tenter de parvenir à un consensus au niveau politique sur les conclusions du Conseil et sur la décision.

Le jeu de simulation permet aux étudiants d'appliquer leurs connaissances à propos de la politique étrangère de l'UE et de la gestion de crise, d'utiliser et de développer leurs aptitudes à la négociation, et d’expérimenter les difficultés de parvenir à des accords politiques au niveau de l'UE. Que ce soit dans une réunion formelle ou informelle, lors de conversations feutrées dans un couloir, autour d’une tasse de café ou lors d’un repas, les délégués doivent travailler dur pour arriver à un consensus sur des textes juridiques et politiques complexes et ouvrir la voie à une réponse commune à la crise. Tout au long des négociations, les ambassadeurs au sein du COPS doivent se coordonner avec leurs ministres des Affaires étrangères, qui auront à défendre le résultat des négociations au Conseil dans la presse et devant leurs électeurs nationaux. En parallèle, une équipe de hauts fonctionnaires de l'UE et leur équipe d'experts doivent travailler sans relâche pour élaborer de potentielles positions communes, présider des réunions et conseiller les États membres face à une crise imprévisible, en prenant en compte les développements continus sur le terrain et les positions ambiguës de tiers parties et des intérêts nationaux divergents.

En 2012, les professeurs qui ont conçu le jeu de simulation ont reçu le Prix LISBOAN pour l'enseignement qui reconnaît des moyens novateurs d'enseigner le traité de Lisbonne.

Impressions du jeu de simulation 2015-16

1st PSC meeting

Delegation preparation meeting, 2nd and 4th PSC meeting

3rd PSC meeting

Council meeting

Impressions du jeu de simulation 2014-15


Impressions du jeu de simulation 2013-14


Partager cette page