« Les Critiques de l’Union Économique et Monétaire » – Conférence annuelle d’économie politique

Date

Vendredi 19.02.16
14:00 - 18:30

Lieu

Verversdijk, Campus de Bruges
Verversdijk 16
8000 Brugge
Belgium

La conférence annuelle d’économie politique s’est tenue le 19 février 2016 au Collège d’Europe, Campus de Bruges, sur le thème « Les Critiques de l’Union Économique et Monétaire ».  Cette conférence, organisée par le Département d'études politiques et administratives européennes, sous la direction du Professeur michele.chang [at] coleurope.eu (Michele CHANG), a offert aux étudiants du Collège, mais aussi à un parterre d’académiques et praticiens, l’opportunité de discuter une série de questions touchant à l’Union économique et monétaire (UEM).

La crise des dettes souveraines dure depuis cinq ans et a impliqué des réformes majeures de la structure de l’Union économique et monétaire. Le Rapport des Cinq Présidents a souligné des domaines où plus d’intégration politique ou économique est nécessaire. Cette conférence a examiné les critiques adressées à l’UEM, à la fois sur le plan économique et sur le plan politique, en tentant de répondre à la question : ces réformes sont-ils réalisables ? L’euro est-il sur le bon chemin ?

Le Recteur du Collège d’Europe, le Professeur Jörg MONAR a réservé un accueil chaleureux aux participants, avant de céder la parole à Son Excellence Mme Allison ROSE, Ambassadrice du Royaume-Uni auprès du Royaume de Belgique, dont l’allocution s’est concentré sur l’importance des relations entre la zone euro et les pays membres de l’Union européenne mais hors de l’union monétaire. Elle a aussi insisté sur le fait que l’UE doit être une union de partenaires égaux et ne doit pas devenir une union a deux vitesses.

Le premier panel, présidé par le Professeur CHANG, a commencé at 15h. Le Collège d'Europe avait le plaisir d’accueillir trois universitaires estimés, les Professeurs Amandine CRESPY (Université Libre de Bruxelles), Paul KENNEDY (Université de Bath) et Cinzia ALCIDI (Centre for European Policy Studies). Apres deux exposés éclairants des Professeurs CRESPY et ALCIDI sur les défauts structurels de l’UEM, le Professeur KENNEDY a pris la parole pour développer sur le sujet de l’euroscepticisme, notamment le cas de Podemos en Espagne.

Le deuxième panel, présidé cette fois par le Professeur David HOWARTH (Université du Luxembourg) a rassemblé quatre orateurs invités à discuter le futur de la zone euro. La discussion a pris un tour critique sur le sujet des réformes urgentes à apporter à la structure de la zone monétaire. Le Professeur Philip LEGRAIN (London School of Economics and Political Science) a insisté sur la nécessité des réformes fiscales et financières immédiates. Il a été suivi par le Professeur George PAGOULATOS (Athens University of Economics and Business et Collège d’Europe) qui a élaboré sur l’importance des réformes soutenables à long terme pour assurer la viabilité de la Communauté. La perspective de la Commission européenne a été présentée par M. Marcin ZOGALA (Commission européenne, DG ECFIN), perspective complétée par celle de la Banque centrale européenne, présentée par Mme Marion SALINES (Banque centrale européenne) sur l’importance d’une politique monétaire équilibrée.

Le Professeur CHANG a clos la conférence par une série de remarques conclusives, avant de remercier l’ensemble des panelistes et participants. 


 

Conference Programme

 

Photos