« The International Effects of EMU and the Sovereign Debt Crisis » - Conférence organisée par le Département d'études politiques et administratives européennes du College d'Europe

Date

Vendredi 20.02.15 14:00

Lieu

Auditorium 1
Verversdijk, Campus de Bruges
Verversdijk 16
8000 Brugge
Belgium

Le 20 février 2015, le Département d’études politiques et administratives européennes a organisé la conférence « Les effets internationaux de l’UEM et la crise des dettes souveraines »

En 1999, lorsque l’euro fut introduit, de nombreux analystes prédisaient qu’il surpasserait le dollar comme monnaie de réserve internationale. Après l’éclatement de la crise des dettes souveraines en 2010, cette prédiction semble s’être évanouie. Où en sommes-nous aujourd’hui ? Quels sont les effets de la crise des dettes souveraines sur la position internationale de l’euro, sur les relations entre la zone euro et les institutions financières internationales, et sur les relations de la zone avec ses partenaires ? Telles sont les questions auxquelles les intervenants ont tenté d’apporter une réponse pendant la conférence.


Le Recteur Jörg MONAR a accueilli les intervenants et les participants. Puis le Professeur Michele CHANG (Collège d’Europe) a présenté M. Moreno BERTOLDI (Commission européenne) qui a prononcé l’allocution principale.


Dans le premier panel, Dandashly ASSEM (Université de Maastricht) a fait la lumière sur les positions divergentes des pays d’Europe centrale et orientale au sujet de l’adhésion à l’euro, tandis que Lucia QUAGLIA (Université d’York) a expliqué les préférences du Royaume-Uni en matière de réglementation financière avant et après la crise. Patrick LEBLOND (Université d’Ottawa) a ensuite analysé les évolutions potentielles de la capacité de l’UE à influencer les normes financières internationales, avant que Gabriel GLÖCKLER (Banque Centrale Européenne) ne parle du rôle changeant du Fonds Monétaire International dans la gestion de la crise des dettes souveraines en Europe.


Dans le second panel, dédié aux partenaires de l’UE, Mattias VERMEIREN (Université de Gand) a analysé les effets de la montée en puissance de la Chine sur les déséquilibres économiques dans l’UE. Federico STEINBERG (Real Instituto Elcano) a ensuite abordé les rôles respectifs de l’euro et du dollar dans la crise et leurs évolutions potentielles dans les années à venir. Enfin Andreas NÖLKE (Goethe University) a expliqué les principaux problèmes que la crise des dettes souveraines en Europe a créé pour les marchés émergents dans le reste du monde.

Programme

Présentations

Photos