Le lancement de la seconde phase de la Politique européenne de Voisinage (2014-2020) dans un contexte régional difficile

Date

Vendredi 10.10.14
14:30 - 18:30

Lieu

VE.AUD.1
Verversdijk, Campus de Bruges
Verversdijk 16
8000 Brugge
Belgium

Le Département des relations internationales et études diplomatiques de l'Union européenne au Collège d'Europe, campus de Bruges, avec le soutien financier de la Commission européenne, a organisé une série de conférences publiques de haut niveau sur la Politique européenne de Voisinage et au-delà. Une conférence de haut niveau a été organisée le vendredi 10 octobre 2014 (14:30-17:30), suivie d’une session de questions-réponses ainsi que d’une réception. La langue de travail de la conférence était l’anglais et le français (pas de traduction).  

Avec l'entrée en vigueur, en 2014, du nouvel instrument financier de la Politique européenne de Voisinage (PEV), l'Instrument européen de Voisinage (IEV), l'Union européenne peut désormais mettre en œuvre, de manière effective, la révision de la PEV définie en 2011 (voir: « La Commission fixe les priorités de la coopération avec le voisinage oriental et méridional pour les années à venir »). Cette nouvelle approche est fondée sur une conditionnalité renforcée (« more for more ») et une augmentation de la différenciation et de la responsabilité mutuelle entre les différents partenaires. Dans le cadre de cette nouvelle phase, la coopération se concentre sur « le renforcement de la coopération poli­tique, une démocratie solide et durable, l'intégration économique progressive et le renforcement du partenariat avec les sociétés dans les relations entre l'Union et les pays partenaires et, en particulier, la mise en œuvre d'accords de partenariat et de coopération, d'accords d'association ou d'autres accords existants et à venir » (Article 2 du règlement (UE) No 232/2014 du Parlement européen et du Conseil du 11 mars 2014 instituant un instrument européen de voisinage, JO L 77, 15.03.2014, p. 27.)

 

À la lumière des récents développements dans des pays tels que la Libye, la Syrie, l'Irak ou l'Ukraine, le lancement d'une réflexion approfondie sur l'émergence d'un nouvel « arc de crise » dans les voisinages immédiats et élargis de l'Union européenne est particulièrement important. L'une des questions clés, dans ce contexte, est de savoir comment l'Union européenne peut élaborer une nouvelle stratégie globale visant à stabiliser et à développer son voisinage, au sens large, en répondant aux différents défis auxquels font face ces régions. Les conférenciers ont abordé les cas de trois régions: le Maghreb, le Moyen-Orient et l’Europe de l'Est (voir le programme de la conférence).

A propos des conférenciers

Le Dr. Fouad M. AMMOR est professeur de relations internationales et a beaucoup travaillé sur le Partenariat euro-méditerranéen ainsi que sur les questions de défense et de sécurité. Il est le coordonnateur national du programme Tempus au Maroc et il est membre du comité exécutif du Groupement d'Etudes et de Recherches sur la Méditerranée (GERM) ainsi que membre du Réseau Euromesco. Il est, depuis 1998, conseiller socio-économique au Cabinet du ministère marocain du Développement social, de la Solidarité, de l'Emploi et de la Formation professionnelle. En outre, il est membre du Groupe consultatif d'experts de la Konrad-Adenauer-Stiftung. Parmi ses diverses publications: « Le Maroc dans l'économie mondiale », « Le partenariat euro-méditerranéen à l’heure de l’élargissement: perception du Sud », « Le Futur du Dialogue Méditerranéen de l’OTAN : pour un Dialogue Méditerranéen “Plus”? ». Le Dr. Fouad M. AMMOR est titulaire d'un doctorat de la Faculté de droit de l'Université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès et d'un diplôme d'études supérieures en économie du développement de l'Université Mohammed V au Maroc.
Le Dr. Roman PETROV est titulaire de la Chaire Jean Monnet en droit européen à l'Académie Kiev-Mohyla depuis 2010, il a enseigné le premier Module Jean Monnet sur ​​le droit de l'UE en Ukraine à l'Université nationale de Donetsk. Il a mené des recherches post-doctorales en tant que « Max Weber Fellow » à l'Institut universitaire européen de Florence (Italie) et a obtenu des bourses de recherche à l'Université de Heidelberg (Allemagne) et à l'Université d'Oxford (Royaume-Uni), entre autres. Le Dr. Roman PETROV est l'auteur d'un des premiers manuels ukrainiens sur le droit de l'UE et est actif dans la publication de revues reconnues. Il est le fondateur et le premier président élu de l'Association ukrainienne des études européennes. Ses domaines de recherche et d'enseignement sont les suivants: Droit de l'UE, Droit des affaires de l'UE; Droit des relations extérieures de l'UE; Rapprochement et harmonisation de la législation dans l'Union européenne; Aspects juridiques de l'intégration régionale dans l'espace post-soviétique. Le Professeur PETROV conseille différentes institutions Ukrainiennes dont la Cour constitutionnelle et le Ministère de la Justice.
M. Salam KAWAKIBI est actuellement Directeur adjoint de ARI (arab-reform.net) et Président de l'Initiative pour une Nouvelle Syrie (insyria.org). Il est diplômé de troisième cycle en sciences économiques, relations internationales et sciences politiques, Chercheur associé au Centre d’Etudes et de Documentation internationale de Barcelone et Professeur associé à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. De 2000 à 2006, il a dirigé l’Institut français du Proche-Orient à Aleppo en Syrie. De 2009 à 2011, il était Chercheur principal à la Faculté de Sciences politiques de l’Université d’Amsterdam. Il est actuellement membre du Conseil consultatif de l’Assemblée des Citoyens et Citoyennes de la Méditerranée. M. Salam KAWAKIBI est l’auteur de plusieurs ouvrages tels que « Syrian Voices from Pre-Revolution Syria: Civil Society Against All Odds » et de nombreuses publications dans des ouvrages scientifiques en arabe, français, anglais, espagnol et allemand sur les sociétés civiles, les médias, les droits de l’homme, les réformes politiques, les migrations et les relations Nord-Sud.