Conférence internationale : External Actors in the EU’s Southern Neighbourhood in Times of Uncertainty and Volatility

Date

Lundi 04.11.13
14:00 - 18:30

Lieu

Stables A1
Campus de Natolin (Varsovie)
ul. Nowoursynowska 84
PL-02/797 Warszawa
Poland

Cette conférence a été organisée par la Chaire de la Politique européenne de Voisinage au campus de Natolin du Collège d'Europe, dans le cadre d'une série d'événements qui auront lieu durant l'année académique 2013-2014, consacrée à l'analyse de la continuité et du changement dans la Politique européenne de Voisinage à la fois dans sa dimension méridionale et orientale.

   

      

Ces dernières années ont vu un intérêt scientifique croissant pour analyser et mieux comprendre le rôle des acteurs extérieurs dans le développement politique et socio-économique des pays partenaires de l'UE du Voisinage méridional. Cet intérêt s'est renforcé depuis le début des soulèvements populaires dans tout le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord au début de 2011. Alors que de nombreuses années, l'accent a été mis principalement sur ​​le rôle de l'UE et les États-Unis en tant que promoteurs externes de la démocratie, relativement peu d'attention a été accordée à l'émergence et le rôle ainsi de plus en plus importante d'autres acteurs extérieurs dans la région. En particulier les Etats membres du Conseil de Coopération du Golfe, comme l'Arabie Saoudite, le Qatar, les Émirats arabes unis et le Koweït, ont intensifié leur présence dans le Maghreb et dans le Machrek considérablement, mais il est à noter que le début de l'engagement précédé l'éruption de ce qui est largement appelé le « printemps arabe ».

   

        
Parallèlement, la Russie a montré un regain d'intérêt dans la région méditerranéenne et a (re-)émergé comme un acteur de plus en plus importante. Aussi la Chine, notamment en raison de son ambition de sécuriser ses intérêts économiques et les investissements liés, n'ignore plus le Voisinage méridional de l'UE. Ces évolutions et tendances arrivent quand les Etats-Unis, après des années d'engagement militaire coûteux dans la région et une crise de la dette, sont apparemment en train de réduire leur engagement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, et quand l'UE, dans le cadre de sa Politique européenne de Voisinage révisée, a du mal à influencer la dynamique multi-facettes du changement dans son « étranger proche ».
     
La conférence a visé à cartographier de manière empirique ces développements et tendances et a traité de la mesure dans laquelle ils sont favorables au processus de transition démocratique dans le Voisinage méridional de l'UE. En même temps, la conférence a analysé dans une perspective comparative les limites et les potentialités de l'engagement en termes de politique étrangere (commerce et investissement) des acteurs externes et le degré de concurrence et de complémentarité entre eux.
     
La conférence était ouverte et gratuite, mais l'inscription en ligne (irene.fernandez [at] coleurope.eu) était nécessaire avant le 28 octobre 2013.
      
Le programme complet de la conférence peut être téléchargé ici.