"Les historiens polonais face à l'expérience de la démocratie illibérale” by Prof. Georges MINK

Synopsis: 

En Pologne les historiens occupent une place singulière dans le champ des sciences sociales pour plusieurs raisons. Le statut élevé de la science historique tient aux vicissitudes de l'histoire des Polonais. Dans les périodes de perte de souveraineté (1792-1918 et 1939-1989) certains historiens ont participé aux débats historiques à l'intérieur des courants de résistance et des oppositions. Après 1989, il y a eu un exceptionnel essor des travaux en histoire accompagné de la naissance des nouvelles institutions et instruments d’action publique en histoire (l'Institut de la mémoire nationale en 1999, divers musées, refonte des manuels scolaires, etc.). Depuis les années 2000, on assiste à une radicalisation politique des enjeux autour des narrations contradictoires de l'histoire moderne et du rôle des acteurs significatifs de cette histoire.

Technical info: 
L'article a été publié dans le peer review Histoire @ Politique, n° 31, Sciences Po Paris, avril 2017, en ligne (dossier L'Historien dans la Cité).