Activités de recherche

Les activités de recherche de la Chaire de civilisation européenne sont regroupées sous trois thèmes:

« Trois révolutions en Ukraine » (Projet 3R)

Le projet phare de la chaire est le Projet «3R» d’histoire orale sur les trois révolutions ukrainiennes de 1990, 2004-05 et 2013-14, dirigé par le Professeur Paweł KOWAL et le Professeur Georges MINK, en coopération avec d’éminentes institutions partenaires internationales. En savoir plus sur le projet ici.

International Symposium "Revolution, War and their Consequences", 16-17 March 2018

« Breaking Empires, Making Nations »

Le deuxième projet s'articule autour de la thématique « Breaking Empires, Making Nations » (Rompre les empires, faire les nations ?), initiée par la grande conférence internationale de 2015, qui a abouti à la publication Breaking Empires, Making Nations? The First World War and the Making of Europe. Une série de conférences spéciales destinées à faciliter la réflexion sur le centenaire de la Première Guerre mondiale et ses conséquences a débuté en janvier 2018. Pour obtenir des informations sur ces événements, veuillez visiter cette page.

Professor Sir Hew STRACHAN, the keynote speaker at the conference “Breaking Empires, Making Nations?”

« The Fate of Freedom »

La troisième thématique avait été initiée par la conférence de 2016 intitulée “The Fate of Freedom in Eastern Europe: Autocracy – Oligarchy – Anarchy?”, qui réunit des historiens de différentes périodes et des spécialistes des sciences sociales chargés de réfléchir à un dilemme aristotélicien de longue date dans un contexte régional. Ce projet s'est poursuivi par la conférence de 2018 sur «Rousseau, la Pologne et l'Europe: fédéralisme - souveraineté - prospérité - patriotisme». C’est principalement dans ce domaine que les propres recherches du titulaire de la Chaire portant sur le Commonwealth polonais-lituanien et les Lumières sont menées. Pour plus d'informations sur ces événements, veuillez visiter cette page.

Keynote Speaker Professor Robert FROST, Professor Richard BUTTERWICK-PAWLIKOWSKI and Vice-Rector EWA OŚNIECKA-TAMECKA consider ‘the fate of freedom’